Vous êtes ici : accueil > Ses compétences > Déplacement et transports > Politique globale de déplacements

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 









Le Marsan met en œuvre son plan global de déplacements

Comment favoriser les transports non polluants, alternatifs à l'automobile, notamment les modes actifs (vélo, marche), faciliter les déplacements pour tous sur son territoire et maîtriser, de façon durable, la circulation en centre-ville ?...

NL  

Pour répondre à ces questions, Le Marsan Agglomération a lancé son Plan Global de Déplacements (PGD). Une démarche volontaire qui a pour vocation de mettre en cohérence les différents projets communautaires dans les domaines de l’urbanisme, de la circulation, des transports, et du développement dans une perspective durable. Résumé d'une année de travail et d'un document synthétisé de 80 pages adopté à l’unanimité par les élus du Marsan Agglomération au printemps dernier ! 

En amont du PGD : un diagnostic

Il est clair, une ville-centre qui concentre 7 emplois sur 10 du territoire, une augmentation régulière de la population et des flux domicile / travail notamment entre la zone urbaine et les communes rurales, une offre de transports urbains très peu attractive, une offre ferroviaire faiblement développée mais appelée à l’être d’avantage avec l’arrivée de la LGV, une voirie trop peu hiérarchisée, une rocade qui n’en a que le nom, une offre de stationnement en centre ville suffisante mais anarchique et déséquilibrée, des cheminements doux (piétons, vélos) morcelés et pas suffisamment développés etc.

D'autres facteurs s'ajoutent à ce constat : le poids croissant des déplacements dans le budget des ménages, le développement économique du Marsan notamment vers l’Est, la nécessité de préserver notre qualité de vie (qualité de l’air, réduction des nuisances sonores, baisse de la consommation d’énergie fossile et réduction des gaz à effet de serre).

Une stratégie globale de territoire

Ce travail préparatoire a permis de poser les grands principes du futur réseau de transports urbains :

  • lignes de nervure fortement cadencées,
  • déménagement du Pôle voyageurs et sa connexion avec la gare
  • navette de centre ville gratuite,
  • parkings relais en périphérie,
  • offre en Transport à la demande (Tma+) pour les communes rurales
  • déplacements doux dits « mode actif » (création d’un réseau de pistes cyclables connecté à la voie verte portée par le Conseil général, voies cyclistes sur les nouvelles voiries, plateau piétonnier en centre ville, zones de rencontre et zone 30 où peuvent cohabiter piétons, cyclistes et automobilistes en privilégiant les deux premiers).

  • Mais cette politique englobe également le stationnement (travail, loisirs, courses, résidents en centre ville), les livraisons, l’aménagement des carrefours, l’embellissement (berges de la Midouze), la voirie (aujourd’hui l’entrée Ouest avec l’avenue des Martyrs de la Résistance ; demain le boulevard Nord, la route de Sabres ou l’avenue du Maréchal Juin), ainsi que les Plans de déplacement dans les entreprises ou les administrations.
    Elles donnent aussi des perspectives pour l’avenir :

    • fréquences encore accrues sur les lignes de nervures du transport urbain
    • voiries dédiées aux bus,
    • interbilletique entre les différents modes de transport intercommunaux, départementaux et régionaux.

Plus d'informations sur les 3 étapes du PGD :

  • Le Schéma des déplacements communautaire
  • Le Schéma directeur d’accessibilité des transports
  • Le plan global de déplacements.


Tel. : 05 58 46 64 10 - Le Marsan Agglomération recommande Mozilla FireFox pour naviguer sur son site.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus